Robert et Véronique, Coachs

Robert-et-Véronique-coachs-jeunes-certifiés-à-lennéagramme-jeunes-mariésRobert et Véronique, Jeunes certifiés

Robert : Depuis que j’ai quitté l’entreprise, il y a bientôt dix ans, pour devenir coach, toutes les formations qui ont appuyé mon développement personnel partaient d’une intention utilitaire. L’Ennéagramme n’échappe pas à la règle. J’ai abordé le sujet avec un intérêt professionnel, « pour les autres », et je me suis peu à peu trouvé à faire un travail profond sur moi et mes travers. Ce que l’Ennéagramme m’a surtout apporté, c’est de comprendre la motivation de ces travers. Cela a commencé en 2002, en marge d’une formation au coaching d’équipes, quand le formateur a proposé une présentation en soirée sur les neuf profils. Je me rends compte avec le recul combien cette présentation était superficielle, mais elle a éveillé mon intérêt. J’ai eu droit à une deuxième couche lors d’une formation en PNL, quand un de mes condisciples m’a annoncé qu’il utilisait l’Ennéagramme dans le coaching et qu’il m’a annoncé sans ménagement quel était mon type en me demandant « comment j’exprimais mon avarice ». Je n’ai pas compris la question, moi qui me croyais généreux mais, là encore, j’ai eu envie d’en savoir plus et j’ai acheté des livres sur le sujet. Aucune de ces approches ne m’a permis de comprendre la richesse de la tradition orale avant que je ne rencontre Eric Salmon, à un stage « Gestalt et Ennéagramme » que j’ai suivi avec mon épouse.

Véronique : Ma première rencontre avec l’Ennéagramme s’est faite par une personne qui m’en a parlé, ou plutôt typer. Elle a fini par me faire dire que l’Ennéagramme était encore un de ces «trucs» qui vous enferme dans une boite et puis c’est tout. J’ai oublié l’Ennéagramme pendant quelques années et j’ai appris plus tard que cette personne avait juste survolé l’Ennéagramme à travers des bouquins…  Jusqu’à que j’accompagne Robert au stage Gestalt et Ennéagramme.

Robert & Véronique : Cela a été un révélateur pour nous deux, cela nous a permis de mieux nous comprendre et de comprendre l’autre. Ce qui nous semblait gênant chez l’autre a soudain pris une dimension positive. C’est comme cela que nous nous sommes engagés dans le cursus qui finalement nous a mené à la certification. Quelques moments forts : la rencontre avec Helen Palmer, la découverte du centre instinctif par des exercices en mouvement, différentes rencontres avec  de multiples participants de nos bases et des autres profils, le réveil de notre observateur intérieur.

 

Véronique : Je définirais ma rencontre avec Ennéagramme comme une véritable aventure. Aventure qui a oscillé entre richesses et bouleversements. Quelle richesse que de comprendre mon type et les motivations de mes actions, quel bouleversement que de comprendre que le profil dominant imprègne tous les aspects de ma vie et les automatismes qui en découlent ! Quelle richesse quand j’ai compris que mon observateur intérieur pouvait m’aider, quel bouleversement de voir le travail à faire sur mon  ego ! Quelle richesse que d’observer et d’analyser en quoi mon type influe sur mes relations, notamment sur la façon d’exercer mon métier de coach.

Le parcours de certification CEE comprend des entretiens en situation d’accompagnement filmés et il nous est demandé de nous observer a posteriori et de réaliser un travail d’auto analyse : quelle richesse en apprentissage sur moi-même et quels nouveaux coups dur pour mon ego ! Quelle richesse cet Ennéagramme et quelle puissance ! Je peux dire qu’il y aura pour nous un avant et un après cette certification CEE en ce qui concerne la perception de nous-mêmes, notre vie de couple, notre pratique professionnelle, notre chemin d’évolution.

Robert : Parce que, finalement, on ne se découvre que par l’échange avec les autres. Un poisson ne sait pas qu’il vit dans l’eau. C’est bien toute la force de la tradition orale. On ne s’apprend pas et on ne découvre pas les autres dans les livres, dans des présentations magistrales, ou par des gens qui croient vous avoir deviné. Respecter le chemin de chacun, l’accompagner subtilement, à sa demande, parce que l’on a quelques pas d’avance sur ce chemin, le laisser se découvrir à son rythme, et constater à quel point il s’épanouit, voilà la beauté de la tradition orale. Merci Helen, et merci Eric !

Bien sûr, je ne suis qu’au début d’un chemin dont je ne verrai probablement jamais le bout, mais est-ce que le voyage n’est pas plus intéressant que la destination ? Heureux qui comme Ulysse ….

Véronique : Très originale, je vais moi aussi remercier Helen et Eric tout d’abord pour avoir travaillé à faire vivre et grandir l’Enneagramme selon la tradition orale. Ainsi que pour leur approche pédagogique. Aujourd’hui certifiée, j’ai envie de contribuer, moi aussi à transmettre ce bel outil qu’est l’Ennéagramme.

Robert Massol & Véronique Winum

Cee-Enneagramme

Envie de ...
mieux vous connaître,
découvrir ou apprendre l’Ennéagramme ?

Inscrivez vous à la newsletter du CEE.

Vous recevrez toute l'actualité du CEE, les analyses de film, les témoignages ainsi que les dates des prochains stages et événements.

Votre inscription a bien été prise en compte.