Edito Octobre 2011

Merci Monsieur Jobs

Extrait du discours prononcé à l’Université de Stanford en 2005

« Votre temps est limité, alors ne le gâchez pas vivant la vie de quelqu’un d’autre. Ne soyez pas prisonnier des dogmes qui obligent à vivre en fonction de la pensée d’autrui. Ne laissez pas le brouhaha extérieur étouffer votre voix intérieure. Ayez le courage de suivre votre cœur et votre intuition. L’un et l’autre savent déjà ce que vous voulez vraiment devenir. Le reste est secondaire… »

Je vous laisse le soin de trouver des parallèles éventuels avec le chemin de transformation proposé par l’Ennéagramme…

Par ailleurs, je voudrais saisir cette occasion pour évoquer le fait de typer ou non certaines célébrités. Certains prennent la position rigoriste : Il ne faut typer personne ! D’autres estiment que citer le nom de certaines célébrités connues, généralement appréciées, et offrant un comportement relativement constant est nécessaire pour illustrer les types dans une expression vivante. Cette position est plus délicate et suppose de ne « typer » qu’à minima et seulement des personnes sympathiques sur lesquelles il y a peu de place à l’hésitation quant au type. Dans cet esprit, il est évidemment plus que souhaitable d’éviter les hommes et les femmes politiques qui engendrent souvent le rejet d’un type si je n’aime pas la personne à laquelle il est associé : « Je n’aime pas Mr X, Mr X est de type Huit, donc, c’est normal que je n’aime pas les Huit et je vais donc continuer à ne pas les aimer, puisque Mr X n’est vraiment pas quelqu’un de bien. »

Une troisième posture existe et, à ma connaissance, elle est inexistante en France. Elle consiste à offrir le choix entre deux bases plausibles. Et laisser chacun libre de son choix. C’est ce que je vous propose avec Steve Jobs. Je vois deux pistes possibles :

. Le type Six, en tant que visionnaire d’un futur

. Le type Quatre, en tant que créateur de produits « décalés, hors normes, à part et d’une esthétique rare. »

Je n’ai pas envie de m’étendre plus sur les arguments. Mon propos est bien davantage de poursuivre les recherches sur les ressemblances entre les différents types. Le fait que Steve Jobs soit de type Quatre ou Six, finalement, n’est pas essentiel. En vingt ans, ayant rencontré des personnes de plus de trente nationalités, je suis sûr d’une chose : la diversité de l’Homme est infinie et chaque type peut ressembler à un autre. Le fait de voir comment, pour une même personne, deux pistes peuvent sembler plausibles, me semble bien plus important que le type de la personne, per se.

Un des buts de l’Ennéagramme consistant à nous rendre plus humbles, la posture du « chercheur en recherche » me parle davantage que celle du savant sûr de sa vérité.

 

Cee-Enneagramme

Envie de ...
mieux vous connaître,
découvrir ou apprendre l’Ennéagramme ?

Inscrivez vous à la newsletter du CEE.

Vous recevrez toute l'actualité du CEE, les analyses de film, les témoignages ainsi que les dates des prochains stages et événements.

Votre inscription a bien été prise en compte.