Le profil 2 Ennéagramme sous-type tête-à-tête


happiness-therapyHappiness Therapy

Film de David O. Russell, 2013

avec Bradley Cooper, Jennifer Lawrence, Robert de Niro

L’histoire (Allociné)

Pat Solatano a tout perdu : sa maison, son travail et sa femme. Il se retrouve même dans l’obligation d’emménager chez ses parents. Malgré tout, Pat affiche un optimisme à toute épreuve, bien déterminé à se reconstruire et à renouer avec son ex-femme.?Rapidement, il rencontre Tiffany, une jolie jeune femme ayant eu, elle aussi, un parcours mouvementé. Tiffany se propose d’aider Pat à reconquérir sa femme, à condition qu’il lui rende un service en retour. Un lien inattendu commence à se former entre eux et, ensemble, ils vont essayer de reprendre en main leurs vies respectives.

Le profil de Pat

Patrick n’est pas vraiment typique d’un profil Ennéagramme. Il a pas mal de caractéristiques du Sept : ne pas vouloir faire le deuil, préférer voir la vie en rose, se projeter dans le futur plaisant, prétendre que de penser positif va lui permettre d’obtenir ce qu’il désire… En revanche, ses crises de colère ne collent pas du tout avec la cohérence de ce profil. Quand la tension intérieure monte, le Sept est plutôt du genre à fuir ou à se réfugier dans sa tête, plutôt que de laisser exploser sa colère.

Le profil de Tiffany

Le type Deux : Tiffany, de son côté, est très représentative du profil Ennéagramme Deux. Toute sa vie, elle a laissé de côté ses désirs, ses besoins et ses envies pour faire passer ceux des autres en premier.

Le sous-type en tête-à-tête est également caractéristique : dévastée par la mort de son époux, sa façon de réagir a consisté à amplifier son comportement tête-à-tête pour fuir sa tristesse insoutenable. C’est sa façon à elle de retarder son deuil. On va retrouver cela chez tout le monde : lorsque la situation ne nous convient pas et que la tension monte, nous tendons tous à amplifier le schéma de notre sous-type, voire à nous y  réfugier comme une bouée de sauvetage à laquelle on s’accroche.  Plus tard, quand ça n’ira pas fort, c’est à nouveau par le tête-à-tête au bar du salon de danse qu’elle essaiera de fuir sa douleur.

Le mot clé de ce profil est « Séduction/Agression« . C’est la combinaison du Deux : je peux entrer en empathie avec toi et savoir comment te séduire, te rendre service, te proposer ce que tu veux et du sous-type en tête-à-tête : je vais te courtiser, jouer de mon charme, enjoliver parfois la vérité pour mieux te convaincre et te « posséder » puisque, consciemment ou inconsciemment, je flashe sur toi et j’ai décidé de te mettre à mon tableau de chasse. Pas forcément pour te mettre dans mon lit, mais juste pour me convaincre que mes capacités de séduction sont toujours intactes. Comme j’ai fondamentalement l’impression de ne pas valoir grand chose, mon arme principale est cette séduction sexuée et j’ai régulièrement besoin de me prouver qu’elle est toujours efficace. Comme si, sans elle, je ne serais rien. C’est exactement ce qui se passe ici, Tiffany va proposer à Pat de reconquérir sa femme (ce qu’il désire) tout en essayant de le courtiser sans en avoir l’air.

Le film est intéressant à plusieurs niveaux

Humainement, il raconte l’histoire de deux personnages salement cabossés et leur reconstruction. Tendresse et humour se mêlent dans un scénario mouvementé et jubilatoire. Leurs vulnérabilités respectives sont successivement nommées, exposées, puis dépassées. Cette ode à la résilience est une intéressante métaphore des travaux de Boris Cyrulnik qu’il définit comme suit : Lorsque l’on nous raconte la vie des autres, on se dit : « Ce n’est pas possible, comment peut-on se relever d’un truc pareil ? Moi, à sa place, j’aurais sombré ! (Voir  http://www.aufeminin.com/therapies/boris-cyrulnik-resilience-d4839.html)

Le personnage de Tiffany est un hommage au profil Deux, trop souvent caricaturé dans la plupart des rôles de film dans celui de la mamma étouffante. Ici, Tiffany apparaît jeune, sympathique, bien dans son corps, et elle s’est choisi un axe de développement crédible : nommer son vrai désir du moment et tout faire pour l’assouvir. Il s’agit de trouver un cavalier et répéter avec lui pour faire bonne figure dans un concours de danse.

Les autres personnages s’imbriquent bien dans ce film rythmé, avec un Robert de Niro plus vrai que nature dans le rôle du père un peu maladroit qui tente de juguler sa culpabilité de ne pas avoir mieux élevé son fils. Oscar 2013 de la meilleure actrice pour Jennifer Lawrence et nominé parmi les meilleurs films, Happiness Therapy est un bien joli moment de cinéma !

En savoir plus sur :

Le type 2 de l’Ennéagramme
Les 9 types

Cee-Enneagramme

Envie de ...
mieux vous connaître,
découvrir ou apprendre l’Ennéagramme ?

Inscrivez vous à la newsletter du CEE.

Vous recevrez toute l'actualité du CEE, les analyses de film, les témoignages ainsi que les dates des prochains stages et événements.

Votre inscription a bien été prise en compte.