Ambivalent, il voit facilement tous les points de vue et tend à remplacer ses désirs par ceux des autres. Il a souvent du mal à différencier le véritable objectif des tâches secondaires. Paisible, voire nonchalant et indécis, il aime la nature et l’harmonie. Consensuel, le Neuf apprécie les métiers de diplomate, conseiller, négociateur. Quand il est sur les rails, il devient très performant.

 

PASSION :
la paresse

VERTU :
l’action

Le type en vidéo

J'aime

  • La tranquillité, l’harmonie, le confort
  • La nature
  • Une certaine routine, des emplois du temps stables
  • Les compromis
  • Vous écouter
  • Prendre le temps de vivre

Je n'aime pas

  • Devoir prendre position
  • Avoir à me bagarrer
  • Dire non
  • Sentir votre impatience

Vous avez perdu : la sensation de l’amour inconditionnel, où chacun a la même importance.

Vous croyez que : le monde vous ignore et vous demande de vous harmoniser à ce qui est là.

Votre stratégie d’adaptation : vous oublier vous-même et rechercher l’appartenance, vous éloigner de vos priorités en vous alignant sur des demandes extérieures.

Piège : Rechercher à l’extérieur de soi le confort et l’harmonie.

Energie directrice : Engourdir sa puissance, endormir ses priorités, éviter toute affirmation de soi. L’énergie va vers les autres et de nombreux substituts au lieu de s’occuper de soi.

Vous évitez : le conflit, la colère, l’affirmation de soi en « vous laissant porter par le courant » pour éviter d’être exclu.

Points forts : l’écoute, le consensus, la capacité à fédérer, l’obstination.

Paradoxe : S’oublier soi-même pour trouver du confort produit de l’inconfort

Chemins de développement :

  • Redonner de l’importance au « Je »
  • Imposez votre territoire, vos limites, vos priorités
  • Appréciez-vous comme vous appréciez les autres
  • Acceptez l’inconfort et le changement comme faisant partie de la vie

Tâche ultime : Considérer que chacun a autant d’importance quelle que soit sa qualité de présence.

La proposition de base

Vous avez perdu de vue le principe fondamental que tout le monde fait partie d’un état inconditionnel d’amour et d’union. Au lieu de quoi, vous avez considéré que le monde n’attachait aucune importance à qui sont vraiment les gens. Vous avez cru pouvoir assouvir votre besoin d’appartenance et assurer votre confort en  étant attentif aux autres, en fusionnant avec eux et en dispersant votre énergie dans des projets secondaires. En même temps,  vous avez développé une inertie (oubli de vous-même) par rapport à vos propres priorités et limites. Votre attention va naturellement vers les autres et  l’environnement qui vous entoure.

Le thème central de transformation

Tous autant que nous sommes, et donc pas seulement le type Neuf, nous plaçons parfois notre attention sur l’environnement autour de nous et nous faisons l’expérience de réagir d’abord en fonction des personnes et des événements extérieurs. Pour les Médiateurs, le problème consiste à perdre contact avec leur « soi » pour mieux s’adapter à l’environnement et fusionner avec les autres. Les Médiateurs ont fondamentalement du mal à acquérir ou à retrouver leur identité propre.

Votre travail principal consistera à devenir éveillé et conscient de vous-même : littéralement, vous aimer à partir d’un point de référence personnel qui n’a pas d’équivalent. Votre chemin de transformation passera par définir vos propres priorités et agendas au lieu de sombrer dans la poursuite d’objectifs secondaires, et de résister à vous laisser trop influencer par les autres.

Six chemins de croissance pour les types Neuf

  • Exercez-vous à vous apprécier autant que vous appréciez les autres
  • Assumez la responsabilité de votre bien-être, de votre valeur
  • Récupérez votre identité propre
  • Établissez votre propre agenda et définissez vos priorités
  • Accueillez l’inconfort et le conflit
  • Reconnaissez la colère dans ses différentes formes et considérez-la comme le signal que vous vous sentez maltraité